Categories: Mon métier

Stop au contenu de mauvaise qualité

Lancer son site vitrine ou e-commerce est une chose, le faire vivre en est une autre. A l’heure où la bataille SEO fait rage, les référenceurs se livrent une guerre sans merci à grand renfort de techniques plus ou moins efficaces et « propres ». Ils oublient malheureusement souvent qu’un référencement de qualité passe par un contenu riche et varié, écrit par de VRAIS rédacteurs.

Travailler le contenu avant le référencement

Oui trop de sites existent sur la toile, oui il est difficile de se démarquer si vous n’avez pas derrière vous une agence web expérimentée qui use des bonnes techniques SEO. Cependant trop d’entreprises, trop d’agences, usent d’articles de blog de mauvaise qualité, souvent commandés dans des pays étrangers pour faire diminuer les coûts. Et si on commençait à travailler proprement ? Et si on relevait nos manches pour écrire un papier qui a du sens, du « goût », qui ne s’attarde pas uniquement à soigner les sacro-saints mots clés ?

Oubliez les robots, pensez lecteur !

Si vous travaillez votre référencement naturel, il sera plus simple de faire monter en première page Google un site qui a de l’intérêt, qui se lit aussi bien par un individu que par les robots des moteurs de recherche. Arrêtons de prendre Google et surtout les internautes pour des imbéciles. Il est simple de démasquer les textes écrits uniquement pour le référencement, d’un texte informatif pensé intelligemment pour le plus grand plaisir du lecteur.

Un article qui se lit est un article partagé ; un article partagé est un article commenté, un article qui plaît, qui a donc du sens et qui va créer du trafic sur votre site internet. Certes, tout le monde ne sait pas manier les mots, mais il est possible de faire de la qualité sans avoir l’âme d’un écrivain. Ecrivez sur ce que vous connaissez, montrez les qualités de vos produits ou de vos services, expliquez pourquoi vous êtes là, pour quelles raisons vous avez cru à votre entreprise. Si vous avez peu de budget, faites relire vos articles par vos amis, vos collègues, vos salariés. Ecoutez les remarques et améliorez votre façon de décrire votre métier.

Un bon article ne coûte pas 10€

Alimenter votre site avec des articles à bas prix ne va pas augmenter votre chiffre d’affaires. Des tarifs à la baisse s’expliquent par une plume au rabais. Comment voulez-vous rassurer vos clients potentiels en leur montrant des textes à peine français n’apportant aucune valeur ajoutée à votre travail ou à votre produit ?

Si vous avez peu de moyens, commencez par prendre un rédacteur freelance pour quelques piges par mois. Utilisez les réseaux sociaux pour faire connaître vos papiers, pour les faire référencer, non pas auprès de Google, mais auprès de vos futurs clients. Si le lecteur suit, Google suit.